◀ retour à notre actualité
◀ retour à notre architecture

16 février 2018

Village 2 santé

Village 2 santé

Lieu : Échirolles (38)
Surface : 396 m² (112 m² réhabilitation + 284 m² extension)
Montant des travaux : 682 500 € HT
Maîtrise d’ouvrage : association Santé solidaire en chantier
Maîtrise d’œuvre : NA architecture, Cabestan (thermique), Axiome (fluides), AIS (structure), PE2C (économie).
Mission : complète
Calendrier : PC octobre 2017 / chantier 2018-2019
ERP type U de 5e catégorie

« Au pied des tours, émerge un bâtiment de bois et de paille, pour accueillir les usagers dans un environnement sain et convivial. »

L’association Santé Communautaire en Chantier projette la réalisation d’un Centre de Santé Communautaire dans le quartier du Village 2 d’Échirolles, qui regroupe médecins, kiné, éducateurs, assistants sociaux, etc.

Lieu de vie et d’échanges.
Leur vision de la santé et du soin est politique. C’est à dire qu’elle intègre des questions complexes (habitat, travail, revenu, alimentation, éducation, équité et justice sociale…) qui viennent interroger l’organisation collective de la société. Le centre de santé se veut être un lieu refuge, un lieu bienveillant, un lieu d’échange, un lieu de soin, un lieu de confidentialité, un lieu de rencontre, un lieu de soutien de toutes les personnes qui en passent la porte, avec une attention toute particulière pour celles et ceux qui subissent le plus la violence et l’isolement de la société qui est la nôtre.

Un bâtiment sain et bien intégré
L’édifice s’implante dans la coulée verte du quartier. Il cherche à s’inscrire en continuité du site et entrer en résonance lui. Son bardage en bois brulé rappelle les troncs des arbres environnants et s’arrête à la hauteur des premières branches. La toiture blanche évoque les sommets enneigés et les tours au pied desquelles il s’implante. L’édifice se joue d’une parcelle en triangle et articule les différents accès tout en libérant un parvis au sud. Un soin particulier a été apporté, lors de la conception, pour faire de cet édifice un lieu où l’usager trouve une intimité et une discrétion lors de sa venue. Le bandeau vitré, dissociant mur et toiture, favorise l’éclairage naturel tout en préservant la confidentialité des salles de consultation.
L’implantation, la configuration et la compacité de l’édifice optimise l’apport solaire et la lumière naturelle. La toiture blanche permet un renvoi des UV pour limiter la surchauffe estivale, ses débords gèrent l’apport solaire selon la saison. Les matériaux naturels, locaux et issus du réemploi sont privilégiés. Le bâtiment est construit en bois local, isolé en paille et recouvert d’un bardage constitué de lames de bois réemployées. Les murets extérieurs sont réalisés en bastaings provenant d’anciennes charpentes. Les surfaces imperméables sont limitées et les eaux pluviales récupérées.

Une approche constructive favorisant les ressources locales et naturelles
Le bâtiment est constitué d’un système poteau poutre complété de caisson bois-paille préfabriqués et d’une charpente en poutre treillis. Le bois est non seulement local mais surtout faiblement transformé. Le système constructif est pensé pour une mise en œuvre artisanale : valorisation d’essence délaissées (sapin pectiné, Abies Alba), sciage artisanal, séchage naturel, pas de rabotage, assemblages bois-bois « resilient » par embrèvement et clavette chêne. La valorisation du savoir faire des charpentiers limite la quincaillerie. Près de 100 % de la valeur du lot est ainsi redistribuée localement.