◀ retour à notre actualité
◀ retour à notre architecture

16 février 2018

Village 2 santé

Village 2 santé

Lieu : Échirolles (38)
Surface : 396 m² (112 m² réhabilitation + 284 m² extension)
Montant des travaux : 682 500 € HT
Maîtrise d’ouvrage : association Santé solidaire en chantier
Maîtrise d’œuvre : NA architecture, Akoé (thermique), Axiome (fluides), Cabestan (structure), PE2C (économie).
Mission : complète
Calendrier : PC octobre 2017 / chantier 2018-2019
ERP type U de 5e catégorie

« Au pied des tours, émerge un bâtiment de bois et de paille, pour accueillir les usagers dans un environnement sain et convivial. »

L’association Santé Communautaire en Chantier projette la réalisation d’un Centre de Santé Communautaire dans le quartier du Village 2 d’échirolles, qui regroupe medecins, kiné, éducateurs, assistants sociaux, etc.

Lieu de vie et d’échanges.
Leur vision de la santé et du soin est politique. C’est à dire qu’elle intègre des questions complexes (habitat, travail, revenu, alimentation, éducation, équité et justice sociale…) qui viennent interroger l’organisation collective de la société. Le centre de santé se veut être un lieu refuge, un lieu bienveillant, un lieu d’échange, un lieu de soin, un lieu de confidentialité, un lieu de rencontre, un lieu de soutien de toutes les personnes qui en passent la porte, avec une attention toute particulière pour celles et ceux qui subissent le plus la violence et l’isolement de la société qui est la nôtre.

Un bâtiment sain et bien intégré
La vocation de l’équipement nécessite une approche architecturale basée sur la santé et le bien être. Dès lors, le fil conducteur a été de concevoir un bâti intégrant un maximum de matériaux naturels, ayant un faible impact sur l’environnement et la qualité de l’air intérieur.
Le bâtiment est ainsi construit en ossature bois, isolation paille, et recouvert d’un bardage en bois brûlé, facilitant l’intégration dans le parc dans lequel il prend place.

Discrétion et intimité
Un soin particulier a été apporté, lors de la conception, pour faire de cet édifice un lieu où l’usager trouve une intimité et une discrétion lors de sa venue. Le bandeau vitré, dissociant mur et toiture, permet un éclairage naturel maximum tout en préservant l’intimité des salles de consultation.